Situation : Saint Lunaire (35)
Mandataire: JB MANEVAL 2007
Surface : 36 m2 
Coût : 30 000€ HT

LA BULLE 

Paris, le 25 novembre 2005,

 

 

Monsieur LOMPRE,

 

Nos récents entretiens téléphoniques précipitent un peu la situation isant à redonner vie aux maisons bulles de Gripp. Notre projet ne s’est pas fait dans la hâte faute de temps et de moyens. Nous avons bien conscience de l’engagement indispensable que suscite l’idée de faire revivre ce patrimoine architectural et nous savons qu’il en vaut la peine. Cette aventure sur le point de voir le jour nous tient, tous deux, vraiment à cœur.

Nous sommes âgés de 28 ans, jeunes architectes passionnés par notre métier et son histoire. Par souci d’honnêteté, si nous nous investissons dans cette histoire ce n’est en aucun cas pour en tirer un quelconque intérêt financier, mais parce que nous avons le sentiment d’avoir un rôle à jouer dans l’avenir de cet héritage architectural.

Peu d’institutions ont répondu présentes jusqu’à présent à nos sollicitations. C’est pourquoi, dans l’urgence qui est la votre et qui encourage la survie des maisons bulles, nous nous engageons, avec votre confiance et dans un premier temps à titre personnel, à rendre aux bulles six coques une structure restaurée, un mobilier et un agencement intérieur dans le respect du projet de Jean Benjamin Manéval.

Nous ne sommes pas aujourd’hui en mesure d’assurer où la maison bulle de Gripp sera dans six mois ou un an, mais notre volonté à terme est la même que la votre : exposer cette maison dans un cadre qui permettra sa pérennité, où chacun puisse voir que l’histoire architecturale a su défendre de beaux projets, et que des personnes ont mis du cœur à l’ouvrage pour qu’elles persistent à vivre.

Nous espérons, Monsieur Lompre, que vous serez attentif à nos intentions. Si cela vous est possible, pourrions-nous convenir d’un rendez-vous pour se rencontrer et pour en discuter ? Nous nous rendrons à Bagnères-de-Bigorre pendant la durée des vacances, c'est-à-dire du 27 Décembre au 2 Janvier.

Nous vous prions Monsieur, de recevoir l’expression de nos sentiments les meilleurs.

 

 

                                                          Guillaume Dubois et Isabelle Cerez.

© Atelier 48.2 tous droits réservés